Trésors architecturaux en Charente Maritime

 

Par Marie-Jo & Didier Chevalier, propriétaires de chambres d’hôtes et d’un gîte à Saint-Denis-du-Pin (Charente Maritime)

Le Prieuré de La Fayolle, notre maison d’hôtes, est niché au coeur d’une région vallonnée riche en patrimoines architecturaux, riche de la grande histoire et de petites histoires que nous faisons partager tous les soirs autour de notre table d’hôtes.

Les lapidiales de Pofrt d'Envaux

Les lapadiales de Port d'Envaux

Tombés amoureux de cette maison où vécurent des moines bénédictins au 16ème siècle, nous refaisons l’histoire pour tous nos hôtes qui viennent découvrir le charme de la Charente-Maritime.

Aux détours des routes et des chemins, de belles églises romanes, dont St Pierre d’Aulnay classée au Patrimoine de l’Unesco, des abbayes et autres curiosités qui émerveillent tous ceux qui se laissent convaincre par la balade.

En effet, nous encourageons une randonnée qui vaut le détour pour les amoureux de la nature et des pierres et si par chance c’est mercredi ou samedi, Marie-Jo vous donnera les adresses de ses producteurs au marché de St-Jean-d’Angély pour un pique-nique gourmand sur les bords de la Charente !

Carrières des Crazannes en Charente Maritime


Commençons la randonnée par la visite des carrières de pierres de Crazannes,site qui vous transporte dans l’univers d’Indiana Jones ; après cette visite qui vous a transporté dans un passé pas si lointain, le chemin Chevalet vous mènera aux Lapidiales ; il est jalonné de huit sculptures retraçant les étapes d’une oeuvre et vous ouvre à nouveau les chemins de l’imaginaire.

Aux Lapidiales de Port d’Envaux, vous découvrirez une oeuvre monumentale et époustouflante, hélas trop confidentielle, qui évolue chaque année grâce aux sculpteurs venus du monde entier.

Mais la randonnée ne s’achève pas là ; vos pas vous guideront jusqu’au village où vous pourrez visiter le Château de Panloy et c’est par le chemin de la pierre, bucolique à souhait, que vous rejoindrez Crazannes en passant par le château du Chat Botté dont les hôtes vous accueilleront en costumes d’époque !

Le château du Chat Botté en Charente Maritime
Château du Chat Botté

Assurément, nous serons prêts à vous accueillir dès le printemps avec quelques nouveautés et toujours autant de merveilles à découvrir aux alentours et pour ces découvertes, vous pouvez compter sur Didier, ses conseils, ses plans, cartes et autres dépliants pour vous emmener «  en voyage » …. S’il le faut, il réservera pour vous, restaurants, musées et autres visites, il a tout essayé pour vous. Bref le parfait coach de vos vacances (attention : on ne l’emmène pas pour la journée !).

Les propriétaires du Prieuré de Fayolle en Charente Maritime                                           A Bientôt…

       • Visitez les chambres d’hôtes du Prieuré de la Fayolle

       • Visitez le gîte du Prieuré de la Fayolle

 En savoir plus :

        • Les lapidiales de Port d’Envaux

        • Le château de Panloy

Crédit photos : M. et Mme Chevalier, les propriétaires

4 Responses to Trésors architecturaux en Charente Maritime

  1. Vous traversez à nouveau le doubs à Soubez en passant sur un pont et si suivez de nouveaux la rive gauche. Vous arrivez à Tariche, endroit idéal pour faire un arrét ou camper. Aprés Tariche, vous arrivez à Saint-Ursanne, petite ville médiévale trés interessante à visiter.

  2. Juan Hall dit :

    En randonnée, la tentation est grande de cueillir des champignons. Il faut toutefois se méfier. «Sur les quelque cinq mille espèces que compte notre pays, entre cinquante et cent sont vénéneuses», estime Jacques Cornuz, directeur de la Policlinique médicale universitaire à Lausanne. Les amateurs ne doivent consommer que les champignons qu’ils connaissent bien et montrer les autres à des spécialistes. «Si l’on éprouve un malaise ou que l’on suspecte une intoxication, il faut consulter un médecin, car la précocité du diagnostic, et donc de la prise en charge, est primordiale. Les intoxications sévères restent toutefois rares.» Plus insidieux est le risque de souffrir d’échinococcose, maladie transmise par les déjections de renard, après avoir mangé des baies contaminées. Les symptômes n’apparaissent que des années plus tard, «quand les kystes grossissent dans le foie et provoquent une pression douloureuse», explique le spécialiste de médecine interne. Il conseille de «ne cueillir que les baies situées à plus de 50 cm du sol, trop hautes pour les renards» et de laver les fruits avant de les consommer.

  3. En randonnée, la tentation est grande de cueillir des champignons. Il faut toutefois se méfier. «Sur les quelque cinq mille espèces que compte notre pays, entre cinquante et cent sont vénéneuses», estime Jacques Cornuz, directeur de la Policlinique médicale universitaire à Lausanne. Les amateurs ne doivent consommer que les champignons qu’ils connaissent bien et montrer les autres à des spécialistes. «Si l’on éprouve un malaise ou que l’on suspecte une intoxication, il faut consulter un médecin, car la précocité du diagnostic, et donc de la prise en charge, est primordiale. Les intoxications sévères restent toutefois rares.» Plus insidieux est le risque de souffrir d’échinococcose, maladie transmise par les déjections de renard, après avoir mangé des baies contaminées. Les symptômes n’apparaissent que des années plus tard, «quand les kystes grossissent dans le foie et provoquent une pression douloureuse», explique le spécialiste de médecine interne. Il conseille de «ne cueillir que les baies situées à plus de 50 cm du sol, trop hautes pour les renards» et de laver les fruits avant de les consommer.

  4. Mais les autres disciples moins aguerris à la marche pourront effectuer leur pèlerinage sur deux autres chemins : Morogues-Sancerre (30 kilomètres) et la Petite Sancerroise (16 kilomètres). Les étapes du parcours n’ont pas subi de modifications par rapport à l’année dernière.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

48 queries. 0,308 seconds