Sur les pas de François Mauriac dans les landes…

Par Daniel Amiet, propriétaire d’un gîte à Saint-Symphorien (Gironde) • 

Natifs de la région, issus d’une très ancienne famille terrienne ayant des origines communes avec la famille Mauriac, et soucieux  que l’on ne véhicule pas des idées toutes faites, nous nous sommes donnés  pour but de vous faire partager notre passion pour la région. Et cela de façon dynamique ce qui n’exclut pas la littérature.

Randonnée en Gironde

Situé dans le quartier de Jouanhau, notre gîte vous offre le charme d’une authentique maison landaise restaurée dans l’esprit  de ceux qui l’ont habitée des siècles durant.

Littérature avec François MauriacLa Gironde pour Mauriac

Le Sud-Gironde fut aussi une terre de villégiature pour l’écrivain François Mauriac.

Ce dernier passa sa petite enfance à Saint-Symphorien dans le «chalet Mauriac» édifié par sa mère à la sortie du village, après la mort de son père, alors qu’il n’avait que trois ans. Il y passa toutes ses vacances, au milieu des pins, jusqu’à l’adolescence.

A Saint-Symphorien il vit dans l’environnement des Martin dont est issue sa grand-mère paternelle. Sa mère (née Coiffard – des drapiers) étant originaire de Bordeaux.

C’est là dans cette forêt mystérieuse qu’il connait si bien, au sein des quartiers qu’il fréquente, au cœur même des airials de chênes centenaires qu’il dresse le cadre de toute son œuvre romanesque. De très nombreux romans sont situés dans des habitations qu’il connaissait parfaitement : ainsi il situe « Thérèse Desqueyroux » à Tanon, une des maisons du quartier de Jouanhau. D’autres romans sont situés dans des maisons de Saint-Symphorien toujours existantes ayant appartenues à des membres de sa famille élargie (les Martin). Il décrit l’église, le lavoir, la passerelle au dessus de la Hure. Nombre de noms de lieux dits, de quartiers, de villages des environs émaillent l’œuvre du romancier. On les retrouve situés parfois dans les lieux même de la narration mais également dans des noms de famille.

François Mauriac, comme nombre de romanciers aimait bien semer le doute dans ses écrits à la manière d’un jeu de piste.

A Saint-Symphorien on y retrouve bien plus qu’à Bordeaux ou à Malagar les racines de toute son oeuvre romanesque. Et dans ses différents mémoires jusqu’au cours du discours de sa remise du prix Nobel à Stockholm c’est toujours avec une grande émotion qu’il évoque la commune de Saint-Symphorien à laquelle il donne différents noms.

Découvrez la belle randonnée qu’il vous propose : circuit François Mauriac

Mode d’accès : pédestre, VTT, Cheval

Longueur du parcours : 20 Km environ.

Durée de la balade :  pédestre, la journée.

Intérêts :

  • Atmosphères et ambiances ayant inspiré l’écrivain.
  • Maisons et lieux qu’il a fréquentés.
  • Faune, flore, palombières et lagunes
  • Découverte de l’habitat local dans les « quartiers »
  • Beaux sites, belles forêts de chênes et de pins mélangés.
  • Calme, peu de goudron, chemins de sable en forêt, pistes gravées.

Itinéraire :

  • Point de départ =  la carrière de Rando Passion.
  • Direction S au départ, puis TTDPP, au goudron TàD.
  • Longez la route 70 m environ, traversez le goudron, TàG sur la piste de « Housilane ».
  • Après 1,5 km traversez le goudron, TTDPP sur 2 km jusqu’à un étang et le «moulin du Marian ».
  • Repartez N, le chemin monte légèrement. TTDPP jusqu’à apercevoir 3 maisons à D : « Jouanet ».
  • Rentrez dans le village de Saint Symphorien : la maison «Martin», sur la place la maison « Lapeyre », la Poste l’ancien presbytère de l’abbé « Forcas », la passerelle sur la Hure, les ateliers ferroviaires, le parc  le lavoir sur la Hure, le parc « Couloubie », le parc du «chalet», « Jouanet ». Vous êtes de nouveau sur la D220E.
  • Longez le goudron sur 2,5 km jusqu’à « Hourtinat », TàD passez entre les deux maisons pour prendre le chemin au N-W.
  • «Gaillin», «le Brous», «Cazebille», « Pouhort ». TàD au goudron jusqu’à «Tartehum».
  • Retournez sur vos pas pendant 1,5 km jusqu’à l’apparition de la piste gravée de «Tanon ».
  • TàD en face de la piste vers la lagune de Labat et sa palombière. Revenez sur vos pas
  • Traversez le goudron et prenez la piste gravée de «Tanon» pendant 2 km.
  • Dans un virage à D à 90° prendre le chemin à G : «Pujeau» ruines + palombière.
  • Poursuivre au S : «Tanon», les deux bergeries, «Martin Travet». Fin du parcours.

Recommandations :

  • Seuls les commentaires littéraires, historiques et socio-économiques d’un accompagnateur vous permettront d’identifier et de replacer les lieux et les paysages visités dans l’œuvre et la vie de l’écrivain.
  • Gourdes pleines utiles par temps chaud.
  • Carte utile, et boussole si temps couvert.
  • Appareils photos ou caméscopes, carnets de croquis, pinceaux et couleurs de rigueur.
  • Lors des arrêts ne laissez pas vos montures brouter les fougères, attachez les court à un pin.
  • Attention au feu, abstenez vous de fumer. Merci.
  • Regardez tout, ne forcez rien, remettez toute chose en place, ne dérangez rien, soyez transparent,  vous êtes un visiteur privilégié….

(Les abréviations : D = Droite - G = Gauche - N = Nord – S = Sud – E = Est – W = Ouest – TD = Tournez à droite – TG = Tournez à gauche – TTDPP = Toujours tout droit piste principale)..

L’environnement

randonner autour du lac Hostensg en Gironde

A première vue il paraît sauvage, impénétrable, voire un peu inquiétant. Il n’en est rien. Vous avez la chance de vous trouver dans la plus grande forêt d’Europe et dans un paysage unique car sans barrière… sur des centaines de kilomètres (de la Pointe de Grave jusqu’aux portes de Bayonne, de Biscarrosse jusqu’à Casteljaloux) où s’étend cette forêt de plus d’un millions d’hectares.

Mais une forêt ne se livre pas. Ce n’est ni la montagne ni la mer, qui elles s’offrent à nos regards.

Notre forêt se mérite ; il faut découvrir ses particularités, les habitudes de ses habitants, débusquer les trésors qu’elle recèle et pour cela être réceptif aux richesses émotionnelles qui au fil des saisons changent, évoluent. Pour comprendre nos Landes, comme pour comprendre un être vivant, il faut d’abord partir à la recherche de son identité, de son histoire, de ses traditions, de sa culture et de ses passions.

C’est une histoire d’amour…

Visitez l’hébergement de Daniel

En savoir plus :

Maison de la forêt

Centre François Mauriac

la route de François Mauriac

Crédit photos : M. Amiet, le propriétaire

 

2 Responses to Sur les pas de François Mauriac dans les landes…

  1. bibard rachel dit :

    Bonjour,

    Tout ceci a l’air très intéressant. Je souhaiterais en savoir plus concernant la randonnée, à savoir si un guide était prévu à cet effet.

    Merci

    • Gîtes de France dit :

      Bonjour,

      Un guide n’est pas prévu… C’est le emag La Rando et Nous qui vous proposera au fil du temps de découvrir d’autres thèmes, d’autres informations, d’autres lieux et surtout d’autres personnes et leur passion.
      N’hésitez pas à venir consulter les pages, qui vous permettront d’approfondir les secrets de la France.
      Bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

50 queries. 0,433 seconds