Sur les pas de Courbet en Franche Comté

Par Martine Guilcher

Depuis son ouverture  à Ornans en 2011, le Musée Courbet propose des itinéraires sur les pas de l’artiste qui a beaucoup immortalisé son pays.

Le musée Courbet à Ornans dans le Doubs

Le peintre CourbetSes toiles ont fait scandale, la plus célèbre est sans doute « un enterrement à Ornans », sa ville natale où il est enterré. Difficile aujourd’hui en contemplant cette œuvre (conservée au Musée d’Orsay) d’y voir, ce qui a pu choquer. Ce n’est pas la représentation d’une scène réaliste mais l’espace accordé par le peintre à des gens simples. Courbet a révolutionné les pratiques de son époque. Au milieu du 19ème siècle , la peinture obéit à une hiérarchie. On accorde les grands formats aux grands de ce monde et les petits aux scènes de la vie quotidienne. Ce père du courant réaliste va inverser la tendance avec son fameux « enterrement à Ornans ». Pour lui un chat est un chat, il peint ce qu’il voit y compris les visages bouffis. Il n’idéalise pas comme ses pairs la représentation. Cela lui vaudra d’être caricaturé par les critiques et encensé par les artistes ! Aujourd’hui , on vient du monde entier visiter son musée.  Courbet a aussi beaucoup peint les paysages de son pays natal.

La source de la Loue

La source de la Loue

4 circuits balisés proposent une échappée belle sur cette terre d’eau et de roches, de vallées forestières, de falaises calcaires, et de belvédères. Deux sentiers sont consacrés à la ville d’Ornans et ses alentours. Deux autres conduisent sur les sites privilégiés de l’artiste qui était fasciné par la géologie. La source de la Loue lui a inspiré pas moins de 14 toiles. Ce spectacle grandeur nature a aussi suscité quelques lignes à Jean Charles Nodier, écrivain académicien contemporain du peintre dans ses « Voyages pittoresques et romantiques  au spectacle naturel » : « La rivière s’élance d’une masse imposante de rochers, qui forment une immense voûte, sous laquelle elle gronde. Elle bondit en cascade de roches en roches. C’est une chute d’eau brisée par mille accidents : la Loue est un fleuve qui s’élance, qui tombe dans toute sa grandeur, dans toute sa beauté, bouillonne en trois jets immenses sur des blocs énormes et pressée et captive de s’affranchir, s’échappe en nuages de poussières humides, ou en innombrables cascatelles. Quelque chose qui est particulier à ce spectacle c’est qu’il tourmente tous les sens par je ne sais quel excès d’émotion ». Gustave Courbet passait des heures à contempler ce paysage. A quand le départ ?

Il suffit de se procurer les brochures gratuites à l’office du tourisme d’Ornans. 3 itinéraires sont classés comme faciles. Le circuit le plus sportif a un dénivelé de 400 m, avec un relief de gorges assez fort.

En savoir plus :

Musée Courbet

Tourisme en Franche-Comté

Vallée de la Loue/Ornans

Crédit photos : ©musée Courbert – ©Varlet

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

48 queries. 0,323 seconds