Sur les chemins de la préhistoire

Par M. et Mme Surjus, propriétaire d’un gîte à Arboussols (Pyrénées Orientales).

Nous avons crée cette randonnée à partir de notre connaissance du terrain. Ici, la randonnée, c’est plutôt en demi-saison, et, à la fin du printemps, nos montagnes du Conflent et des Fenouillèdes sont couvertes de cistes et de genêts en fleurs ! (Pensez à l’eau !).

Le plateau de Ropidera permettait de faire le lien entre la plaine du Roussillon et les pâturages d’altitude situés vers le haut Conflent ou le Capcir. D’après les travaux de Jean-Pierre Comps*, qui travaille sur ces itinéraires, c’est à partir de la commune voisine de Trévillach que les chemins divers se rassemblaient en une « Tira » » (ailleurs on dirait Cami Ramader). Cette Tira, reconstituée au mieux, épouse les lignes de crête vers l’ouest. Cette randonnée vous garantie des paysages magnifiques !

Distance : environ 15 km

Dénivelé : 250 m maximum

Difficulté : moyenne

Durée de marche : environ 3 h

Partir tôt pour une ½ journée, sinon, amener le pique-nique !

Dolmen de Cayenne

Au départ de Marcevol, partir en voiture vers le Mas Llossanes (Dolmen de la Barraca), aller jusqu’à Tarerach, y prendre la  D13 vers Sournia. Peu avant le Col des Auzines, une piste à angle aigu à gauche vous conduit sur le plateau de Sequera (Trévillach). Voilà, ça y est, vous êtes déjà sur la Tira à son début, dans les pas des bergers de l’âge du Bronze !

Vous pouvez vous garer à droite de la D13, mais la randonnée sera longue; à vous de voir.

Sinon, avancez sur la Tira, toujours droit vers l’ouest, jusqu’à la limite entre Trévillach et Campoussy, marquée par une barrière relevable et un passage à vaches. Garez-vous.

Dolmen de Sequera

Là, tout près, du côté gauche, dans l’angle piste/coupe-feu, se trouve le Dolmen dit de la Mort de l’Eguassier. Revenez un peu en arrière, jusqu’à une pente douce avec à droite un  petit bois  de cèdres. Derrière lui, dans un petit thalweg,  se trouve le Menhir de Sequera.

Revenez à la barrière et suivez la piste – vous quittez la Tira – jusqu’à une vieille maison : le Débat. Tournez à gauche et montez au col de Gués où vous la retrouvez (avec le Canigou, toujours là!) en prenant à droite la piste qui vous mène par les crêtes vers le Pic de Bau. Un peu avant, quittez la Tira et prenez la piste à droite (triangle) qui vous mènera au mas abandonné de Cayenne. En allant vers lui, à droite, sous les arbres, vous verrez le Dolmen de Cayenne.

Reprenez la piste jusqu’à la chapelle romane de Saint Just qui fait partie du hameau de Palmes, avec peut-être un petit A/R jusqu’à la « Peyre Drete », a priori naturelle mais imposante, vue splendide. Une pause à Saint Just est très agréable ! Puis prenez à droite la piste, ombragée, qui vous ramène au Débat, et retrouvez la Tira jusqu’à votre voiture.

 

Hameau de Marcevol

Nous vivons au hameau de Marcevol (Arboussols), de longue date lieu de vie et de passage, et nous randonnons beaucoup. Les recherches menées par les archéologues sur le plateau voisin de Ropidera (Massif de Rodès), après le violent incendie de 2005, nous ont, curieusement,  ouvert des perspectives nouvelles et offert un autre regard sur nos lieux de sortie. En effet, de nombreuses ébauches d’anneaux- disques (bracelets surtout) en chloritoschiste, artisanat original daté de l’âge du Bronze ont été découverts ! Ils semblent  rattachés, au pastoralisme et aux itinéraires liés à la transhumance.

 

 

 

 

(Carte IGN Prades, Saint-Paul de Fenouillet, N° 2348ET).

* Chemins de transhumance : Vers « la montagne » de Mosset . Jean-Pierre Comps. Bulletin de l’A.A.P.-O. n°24, décembre 2009, p. 79 à 86.

Gîte de M. et Mme Surjus (Ballestera) et Gîte de M. et Mme Surjus (Salamandre)

Crédit photos : M. Surjus, le propriétaire

 

 

4 Responses to Sur les chemins de la préhistoire

  1. Bonjour,
    Ce petit mot pour corriger une erreur que j’ai faite en rédigeant cet article : une fois au col de Gués, il faut tourner A DROITE, et non à gauche, pour  » suivre la piste qui vous mène par les crêtes vers le Pic de Bau. »
    Désolée, mais en général nous arrivons au col de Gués par l’autre versant ! Bonne randonnée,
    Monique Surjus

    • gitesdefrance dit :

      Bonjour Mme Surjus,

      La correction a été effectuée sur l’article « Sur les chemins de la préhistoire »
      Bonne journée
      Dominique

  2. Bonjour Dominique,
    Merci beaucoup. Et bravo pour le travail de qualité que vous faites !
    Bien cordialement,
    Monique Surjus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

45 queries. 0,347 seconds