St-Jacques-de-Compostelle : un chemin oublié « La Via Arverna »

La traversée du Cantal tout en découvrant Compostelle

Par M.Jean-Pierre Malichier, propriétaire d’un gîte et accompagnateur de randonnée à Ayrens (Cantal).

Les chemins de St-Jacques de Compostelle, ne se limitent pas à ses must. Le Puy, Vézelay, Arles ne sont pas les seuls ! D’autres parcours moins connus méritent qu’on s’y attarde. C’est le cas de la « Via Arverna » qui vient d’être réhabilitée. Elle part de Clermont-Ferrand pour rejoindre la via Potensis à Cahors. Cet itinéraire historique trarverse le Cantal (département et… volcan !) et offre aux yeux des randonneurs des paysages somptueux jalonnés par un patrimoine étonnant.

 

Qui sait par exemple qu’en Espagne, sur ce fameux chemin, on peut trouver, lors d’une étape, une évocation des pèlerins d’Aurillac (la cité de St-Géraud qui fut aussi le but de pèlerinages) gravée dans la pierre … depuis des siècles ! Une chanson a même été écrite au  Moyen Age par un ou plusieurs cantaliens sur les pèlerins de St-Jacques. Ce texte qui se trouve aux archives d’Aurillac nous conte les péripéties des ces hommes en route, et cela en occitan.

A Joursac (entre Massiac et Murat) on peut voir 2 dalles dans le cimetière à l’effigie de St-Jacques.

En traversant le volcan du Cantal (plus grand volcan d’Europe) vous croiserez les troupeaux de vaches Salers ou Aubrac, vous vous abriterez, peut- être, dans les ruines (hélas) d’un buron. Cet habitat des vachers et bergers en estive au milieu des grandes gentianes, vaut à lui seul le détour.

Et que dire de la toponymie (étude étymologique des noms de lieux) marquée fortement par la langue d’OC sous ses formes languedocienne ou auvergnate, de l’habitat, des rencontres avec les cantalous (ou cantaliens), etc… Toutes ces découvertes sont accessibles soit en itinérance ou en boucle du réseau Gîtes de France.

L’été, des randonnées « Les jeudis de St-Jacques » sont organisées par des offices du tourisme du Cantal. Elles sont accompagnées par un professionnel de la randonnée (Fédération Française de la Randonnée -http://www.ffrandonnée.fr/, accompagnateurs en montagne, etc… et un « témoin jaquaire » connaissant bien les chemins de St-Jacques. Les renseignements sont disponibles auprès des offices de tourisme concernés ou de Cantal tourisme – http://www.cantaltourisme.fr/

Il existe aussi un topo-guide « Chemin de St-Jacques-de-Compostelle de l’Auvergne au Quercy » / Chamina ref 208, que l’on peut se procurer en librairie ou dans certains offices de tourisme.

Une fois arpenté ce sentier, la froideur (télévisuelle) du Cantal vous semblera un mythe. Rien de tel qu’un zeste de curiosité et de menus découvertes pour aimer un pays, un chemin…

Adishatz e al còp que ven sul camin / chamin (Au revoir et à bientôt sur le chemin).

En pleine nature, venez respirez à Ayrens

Gîte de M. Malichier

3 Responses to St-Jacques-de-Compostelle : un chemin oublié « La Via Arverna »

  1. Raymonde dit :

    J’aimerais avoir votre avis sur les difficultés en partant seule sur le chemin clermont Cahors, à partir du 8 mai 2012 Le balisage est-il satisfaisant ? L’étape Murat ST Jacques des Blats me parait assez conséquente avec sac à dos. Qu’en pensez vous et y a-t-il une autre possibilié de découpage ? Par mauvais temps que conseillerez vous ? Merci de votre réponse. Bien cordialement. Raymonde

    • Jean-Pierre Malichier dit :

      Bonjour,

      Afin de bien préparer votre itinérance entre Massiac et Laroquebrou (traversée du Cantal)le mieux est de vous adresser à l’office du tourisme de Massiac (Qui essaie d’améliorer cet itinéraire) Ils pourront vous fournir quemques adresses ou vous orienter….
      Concernant l’étape Murat – St Jacques des Blats … OUI elle est trop longue et ce serait dommage de la faire d’un seul trait avec pour seul objectif d’arriver à l’étape: Vous traversez le cœur du volcan cantalien (60 kms de diamètre…!!) et les paysages sont magnifiques . Attention début mai il y a encore (en principe…) des névés et il peut neiger.
      Le mieux est de couper l’étape en 2 avec un arrêt au Lioran ou refuge de Meige Coste (mi-côte en occitan)

      Espérant vous avoir aidé,
      Cordialement
      JPM

  2. sab dit :

    pour avoir une idée du GR 400 en mai… visionner le film de l’oxygen challenge :
    en 2009, c’était parfait…
    http://www.youtube.com/v/5kWkBosCLX4&fs=1&source=uds&autoplay=1
    le 16 mai 2011, c’était neige plus brouillard…
    à priori, aucun problème jusqu’au lioran côté neige… si le soleil n’est pas au rendez-vous, il ne faut pas monter…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

45 queries. 0,333 seconds