Séjour et balade au bord du canal du Midi

Par M. et Mme Millan, propriétaires d’un gîte à Carcassonne (Aude)

Balade au bord du Canal du Midi, découverte de l’histoire et des constructions de Carcassonne et rencontre amicale seront les maîtres-mots de votre séjour !

L'épanchoir de Foucaud dans l'Aude

Un peu d’histoire pour commencer :

En 1669, Pierre Paul Riquet, homme de génie creuse son Canal aux abords de Castelnaudary et Carcassonne. Castelnaudary accepte que le Canal traverse la ville et qu’un port de commerce soit édifié. Carcassonne pour des raisons sanitaires, de cout des travaux élevés refuse. Le Canal ne traversera donc pas la ville. Des la fin du 17ème siècle les commerçants de la ville constatent la grave erreur et on reconsidère le tracé. En 1777 les autorités de la ville demandent la rectification du tracé. Des travaux gigantesques pour l’époque permettront au canal de traverser la ville et permettre la reprise des échanges commerciaux.

Aujourd’hui le gîte de l’Epanchoir de Foucaud est situé au départ du nouveau tracé et les chemins de halage qui bordent le canal sur des centaines de kilomètres et vous feront découvrir les des ouvrages tels que ponts, canal, écluses, agrémentés de magnifiques platanes centenaires, et bien sur la ville de Carcassonne et le port. Le retour au gite pourra se faire par une mini croisière proposé par nos soins.

Juste à côte de notre hébergement, découvrez un jardin botanique et les traces des anciennes écluses abandonnées. C’est toute une histoire…

Cette ville fortifiée extraordinaire aux origines romaines (IIIe et IVe siècles), est inscrite, comme le Canal du Midi, au Patrimoine de l’Humanité depuis 1998.
Ce sont essentiellement La cité de Carcassonne et Le Château Comtal du XIIe siècle qui l’ont été par l’ U.N.E.S.C.O.

La cité de Carcassonne du haut de ses 26 siècles d’existence s’élève au sommet d’une modeste colline entourée à perte de vue de champs de vignes. Au loin, au nord-ouest, les contres-forts de la Montagne Noire, au sud, ceux des Pyrénées.
Propriété du Roy de France, place centrale de la région cette incroyable forteresse acquit sa forme actuelle sous les règnes de Saint-Louis, Philippe le Hardi et Philippe IV le Bel devenant au fil des siècles une citadelle imprenable.
Elle était alors très prospère. Mais le traité des Pyrénées décala  la frontière française de plus de 60 km au sud vers les Pyrénées, lui firent perdre son rôle de sentinelle militaire.
Les habitants s’établirent peu à peu dans la plaine où il était plus facile de commercer les céréales et le vin.

Le port est situé tout près du centre très commercial de Carcassonne. Ce port ne fut construit qu’en 1810, sous la pression des carcassonnais qui se trouvaient lésés dans leur commerce par rapport aux villes situées sur le Canal du Midi.
Pierre-Paul Riquet voyait dans le plan initial du Canal d’Entre Deux-Mers, Carcassonne traversée par la voie d’eau et devenir une place forte du commerce de l’Aude, d’autant qu’en 1660, Carcassonne était La Mecque du drap. De nombreuses manufactures textiles fleurissaient à ses abords.
Mais les dirigeants de la ville ne voulurent pas payer la quote-part du prix des travaux que Pierre-Paul Riquet demandait. Compte tenu des difficultés de construction engendrées par la topographie du terrain, la somme réclamée en 1660 était de 100 000 livres.
Devant ce refus, Pierre-Paul Riquet fit passer le Canal dans la plaine et installa un port à Trèbes.
Cette dernière devint à l’époque, une étape importante : la « couchée » de la seconde nuit dans le trajet de quatre jours qui menait de Sète jusqu’au Toulouse.
Sous la pression du mécontentement des habitants de Carcassonne, les états du Languedoc décidèrent de la modification du tracé du Canal afin qu’il passe sous les murs de la ville et l’ouverture du port de Carcassonne à l’une de ses portes.
D’emblée, les implantations de distilleries, de fabriques de pressoir, de foudres et tonneaux, de raffinerie de souffre, de fonderie pour la fabrication des robinets, de cerclages et matériels agricoles, voient le jour et font de Carcassonne une ville prospère.
En 1913, le Guide de l’Aude répertorie 39 commerces de vins, 17 ateliers de tonnellerie, 22 courtiers et 19 commissaires, 17 charrons (fabricants de charrettes) et 10 maréchaux-ferrants, c’est dire l’ampleur de l’activité qui y régnait à cette époque.

Cette Cité fut assiégée et conquises par les Rois de France lors des croisades contre les Cathares. Les remparts furent doublés pour plus de sécurité contre les infidèles.
Devenue ville de garnison, elle tombait lentement en ruines quand vers la fin du XIXe siècle, elle fut restaurée par le célèbre architecte Viollet le Duc.

Une multitude d’informations historiques au fil de votre balade !

Visitez le gîte « La Maison de Foucaud »

En savoir plus :

Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement de l’Aude

Crédit photos : M. et Mme Millan, les propriétaires

 

8 Responses to Séjour et balade au bord du canal du Midi

  1. Mathilde dit :

    J’y ai été quand j’étais plus jeune et j’en garde un très bon souvenir, j’espère pouvoir y retourner très vite.

  2. Zoe dit :

    Merci, Je suis content de vous lire. Merci

  3. Alta Q. Yang dit :

    Si ce réservoir n’occupe plus la première place en importance, il témoigne toujours de la mesure et de la majesté de l’œuvre conçue et menée à bien par « Nostre Riquet » pour alimenter son canal. Appréciant la beauté, le calme, le charme incomparable de Saint-Ferréol, « miroir » de la Montagne Noire, on ne peut que louer Pierre-Paul Riquet ! Par la science dont il fit preuve, il sut donner le ton aux voix battantes des rigoles et des chutes d’eau. Et quelle habileté pour compléter la nature ! Saint-Ferréol inscrit son nom dans les travaux inouïs menés à la pelle et à la pioche par une armée d’ouvriers lors de la construction « de son canal » qu’il appelait « sa créature », magnifique « chemin d’eau » qui allait enrichir les contrées méridionales ; une œuvre titanesque pour réunir tous les ruisseaux de la Montagne Noire, en retenir les eaux dans Saint-Ferréol, et les conduire vers l’artère reliant la « mer Océane à la Méditerranée ».

  4. Work on the canal’s new alignment began in 1787 but proceeded slowly. In 1810, the new channel complete with a canal port in Carcassonne was commissioned. Riquet’s vision of taking the canal through Carcassonne was ultimately realized more than a century after the Canal Royal de Languedoc was inaugurated.

  5. Pat S. Nguyen dit :

    Pierre Paul Riquet est né à Béziers, entre 1604 et 1609. Son acte de naissance reste introuvable. Mais il est fort probable que ce soit le 29 Juin 1609, le jour de la Fête de Saint Paul et Saint Pierre, dont il porte les prénoms.

  6. Under the inhabitants pressure, the States of Languedoc decided to change the canal’s route and have it pass under the fortification walls of the mediaeval city. As soon as the port opened it favours the installation of distilleries establishments, sulphur refineries, press and barrel factories, foundries for manufacturing ploughs, pumps and taps and of course agricultural firms that made Carcassonne a very prosperous city.

  7. Cole Hubbard dit :

    Wednesday – Cruise to Carcassonne After a stunning cruise with long stretches of winding canal framed by centuries-old oak, pines and Mediterranean cypress trees, we enter the port of Carcassonne. You’ll tour ‘La CitŽ de Carcassonne’, the largest Medieval fortress in Europe, and finish the afternoon with a stroll through the shopping district to visit the varied and elegant shops. A nice little evening cruise carries us back to the peaceful countryside for dinner and our mooring for the night.

  8. This is an excellent music tracks. I just wanted to thank you for sharing it with us. I got many information from your blog post. Keep posting.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

48 queries. 0,364 seconds