Rando sans fausse note en Haute Provence

Par Jean-François Queyras, propriétaire d’un gîte à Isles (Alpes Haute provence)

Il y a toujours une grande émotion quand, après une longue attente, les rêves deviennent réalité et que cette réalité rejoint et … dépasse la fiction…

Randonnée-découverte des bergeries alpines

Lorsque ce dimanche de juin 2011, les 45 marcheurs, tous profils confondus, ont posé leurs pas sur le sentier de la Gardette à la Montagne de Lure, la musique a, de suite, créé le lien, et l’unité. C’était le premier concert-randonnée. Le rythme s’est imposé naturellement au gré de la nature, de la charbonnière et dans l’attente de ce haut lieu, qui allait vivre une nouvelle page de sa longue histoire pastorale. Passé ranimé avec passion par Hubert, notre accompagnateur et initiateur du parcours.

Alpes de Haute Provence en concert

Lorsqu’à l’intérieur de cette « cathédrale à brebis » ont sonné les premières mesures du trio d’Isiodro de Laporta, nous avons tous sentis, une communion profonde avec ces musiciens – Michel Rolland, Véronique Marin et Pierre-Olivier Queyras – qui, dans leur joyeuse simplicité, ont su créer un mélodieux partage de ces musiques aux couleurs de l’Espagne. Un avion est alors, passé au-dessus de « La Gardette ». Nous étions quelques-uns à savoir que son propriétaire, Yves Vinatier, fêtait dans les airs ses 80 printemps. Incroyable mélange de traditions, d’harmonie musicale et de technologie moderne. Monsieur Vinatier, conscient de la beauté des lieux, protège ce patrimoine dont il se sent le gardien. Bien des propriétaires devraient suivre ses traces…

Une heure de marche après, nous avons rejoint dans la chaleur, Chapelanne. Autre angle de vue, autre bergerie, autre architecture pour encadrer les musiciens. Et autre « pause musicale classique » à géométrie variable. « Uno, duos, trios » de Corelli à Paganini, en passant par Ysaïe et Boutros. Autre état de grâce dans la touffeur réveillée par cette musique, parfois aussi rugueuses que les vieilles pierres qui nous enveloppaient.

La Montagne de Lure dans les Alpes de Haute ProvenceHubert raconte l’histoire de son « ami », le Berger Albert, le « roi des montagnes ». Sa passion redonne vie à ce que le temps menace de ravager.

Il ne faudra guère plus de trois quarts d’heure pour atteindre, en descendant, la troisième bergerie, celle de Monique Picard aux Arbres Peynier. Surprise encore que cette bergerie, restaurée, habitée et merveilleusement installée comme un insolite salon de musique, ultime étape de notre improbable marche poétique. Étape sud-américaine dont les « Danza » et les « Choros » glissent en arêtes et en douceurs jusqu’aux derniers tangos. On ne pouvait en rester là. L’heureux « apéritif » n’était pas de trop. Les visages étaient rayonnants, au-delà des coups de soleil. Et, le bonheur des musiciens et des organisateurs  a son comble pour ce premier essai. L’intuition était bonne. Et dans la poursuite du rêve, on imaginait déjà la suite. Volet nouveau de la vie des Rencontres Musicales, réalisation originale qui prolonge véritablement l’esprit des Rencontres et celui de la Haute Provence.

Il ne restait plus qu’à rejoindre les voitures, ce qui, pour quelques-uns, fatigue aidant, n’était pas le plus facile…

Mais il faut, hélas,  regarder en face le principe de réalité. Le financement de journées comme celles-ci demeure un problème… La contribution raisonnable des participants, forcément en nombre limité (de l’ordre de 900€ au total), n’est pas à la mesure des frais engagés : musiciens qui se déplacent et qui accomplissent un énorme travail de recherche, d’adaptation et de préparation d’un programme adapté. Accompagnateur qui, en l’occurrence, ne demande amicalement que quelques places de concerts en compensation du temps passé à la préparation : reconnaissance du parcours, démarches auprès des propriétaires, préparation des lieux d’accueil… ! L’apéritif aussi…

Il faudra réfléchir et essayer de trouver des solutions…

Il s’agit des Rencontres Musicales de Haute Provence BP 40 04300 Forcalquier dans les Alpes de Haute Provence. Le concert a eu lieu en juin 2011, il y en aura un autre du même type l’an prochain à la même époque… en 2012 !

Visitez le gîte de Jean-François

En savoir plus :

Paysages des Alpes de Haute Provence

Le berger Albert

Les bergeries de la Montagne de Lure

Crédit photos : M. Queyras, le propriétaire

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

48 queries. 0,291 seconds