Littoral et Cantal ? Mission impossible ?

Par Thierry Feintrenie et Danièle Touret, propriétaires d’un gîte à  Saint-Santin-Cantalès (Cantal) • 

Le Larousse est très clair, le littoral désigne la « zone sinueuse où s’établit le contact entre la mer ou un lac et la terre ». Du coup, la plupart des départements exclus a priori du thème « randonnée et littoral » peuvent entrer dans la course pour peu qu’ils disposent d’un lac à proximité. Eh, bien c’est notre cas !

Découverte de l'eau dans la Cantal

Tout cela pour légitimer notre envie de partager un coup de cœur, la découverte au hasard d’une balade à travers bois d’un adorable petit lac qui ne figure pas sur les cartes IGN du coin et qui, de fait, n’a même pas de nom, nous l’avons donc appelé « le lac sans nom ».

Les anciens de la Xaintrie cantalienne racontent qu’il aurait été construit à l’initiative du maire de la commune sur laquelle il se situe mais, peu importe l’essentiel est qu’il soit là, niché au creux d’un des nombreux vallons qui modèlent nos bois, accessible à pied, à travers champs depuis le gîte Le Fournil en une vingtaine de minutes ou, pour les paresseux, en véhicule tout terrain, à 4 ou 2 roues au choix, en presque autant de temps, compte tenu des tours et détours qu’il faut faire. C’est qu’il ne se laisse pas découvrir à n’importe qui « le lac sans nom ». Je vous le dis tout net, il ne se dévoile qu’à ceux et celles qui le méritent.

Belle balade en bord de lac dans le CantalVous êtes tentés ? Alors approchez, venez écouter la recette pour réussir VOTRE découverte du lac sans nom. Choisissez, de préférence, un beau matin ensoleillé où le ciel bleu profond, si typique du Cantal, illumine la campagne. Équipez-vous d’un bon bâton bien ferme pour vous aider à crapahuter – nos vallons ont l’air doux et inoffensifs mais ce n’est qu’illusion alors mieux vaut y être préparé – de bonnes chaussures de marche, voire des bottes, pas de ces petits bottes modernes qui arrivent à peine à mi-mollets, non, des bottes, des vraies, qui montent jusqu’aux genoux avec de grosses chaussettes à l’intérieur, une bonne polaire selon la température et un petit viatique avec de l’eau et quelques protéines qui vous requinqueront en un rien de temps en cas de coup de pompe. Ah j’oubliais presque l’essentiel, un appareil photo sans lequel qui vous croirait quand vous raconterez que vous avez découvert le lac sans nom ?

Pour trouver votre chemin, aucun souci, nous nous ferons un plaisir soit de vous accompagner, soit de vous indiquer précisément par où passer.

Vous voilà partis pour une vingtaine de minutes de marche joyeuse, du haut des collines vous apercevrez les Monts du Cantal comme peu de monde les voit, puis vous croiserez quelques belles Salers, à la robe acajou, en train de ruminer paisiblement ou d’allaiter leur veau, enfin, vous pénètrerez dans le sous-bois, gorgé d’humidité, où l’odeur de la feuille morte le dispute à celle du champignon. Ralentissez, vous approchez ! A votre gauche, une belle pente, large et dégagée, c’est par là. Descendez une centaine de mètre et chut ! LE VOICI ! il est là, à votre droite, partiellement caché à la vue par les buissons qui en font le tour. Vous voyez double ? Mais non ce n’est que leur reflet projeté dans l’eau par le soleil matinal. Prenez le temps d’en faire le tour, calmement, patiemment, de le photographier sous tous les angles possibles – à 5 mn près, la même prise de vue sera différente en fonction de l’orientation du soleil – écoutez le chant des oiseaux riverains, observez la vie des insectes qui en peuplent la surface…

Petit sentier de randonnée dans le CantalVous entendez le gargouillis de l’eau, là, juste de l’autre côté du chemin, c’est bien un  ruisseau qui semble s’enfuir, prolongement inattendu du lac… Vous savez quoi ? ce ruisseau, lui, il a un nom, il s’appelle la Branugues et c’est celui qui passe en contrebas de votre fenêtre au gîte Le fournil quelques trois kilomètres plus bas. Peut-être un jour vous raconterai-je le parcours de ce ruisseau sur les 10,1 km de son lit avant qu’il ne se jette dans la Cère ? Alors à très bientôt !

Visitez « Le Fournil », gîte de Danièle et Thierry

En savoir plus :

Les plans d’eau du Cantal

Les lacs en Auvergne

Balades dans la Xaintrie Cantalienne

 

Crédit photos : Danièle et Thierry, les propriétaires

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

48 queries. 0,374 seconds