Le vallon des Aiguilles

Par Mme Danièle Serres, propriétaire de chambres d’hôtes à Agnières-en-Dévoluy (Hautes Alpes).

Randonnée de difficulté moyenne

Dénivelé 600m

Durée 5h

Carte IGN 3337 OT Dévoluy. GR94

En 2000/2001, un programme collectif a réuni archéologues, historiens et paléo-environnementalistes. Il a permis d’envisager des liens entre la préhistoire et les structures d’altitude et pastoralisme. Au cours de cette randonnée, je vous invite à découvrir, outre la beauté du paysage, les restes de ces structures datées du mésolithique (env. 9000 à 5500 ans av. J-Christ) et du néolithique (env. 5500 à 2200 ans av. J-Christ) ; appelées couramment jasses. Au départ du Col du Festre, prendre à gauche la piste pastorale et suivre le GR94 via le col des Aiguilles. Sur le Selenq, le sentier surplombe la Rama et la cascade du Saute-Aure; de là vous pourrez voir la cabane pastorale construite dans les années 1980.

Enclos préhistoriques

 

A l’ouest de la cabane vous comptez plusieurs enclos et cabanes préhistoriques. Amas de pierres qui pourraient passer pour de simples pierriers, nombreux dans le Dévoluy, leurs formes rectangulaires et circulaires doivent attirer votre attention.
En 2001/2003 plusieurs silex furent trouvés à cet endroit.

 

 

 

Cabane de berger

L’itinéraire entre dans le vallon
Ancien vallon glaciaire, il est très apprécié pour son pâturage par les éleveurs car de nombreux petits ruisseaux désaltèrent les troupeaux tout l’été, même en temps de sécheresse.
A droite vous passerez devant une cabane construite en 1982 sur les restes de 2 anciens enclos.
Vous poursuivrez votre balade vers le Col des Aiguilles entre le Tête de Vachères (2402m) et le Haut Bouffet (2161m).

 

La crête du vallon

 

Le retour se fera en passant à droite au pied des versants de la Crête du Vallon. Là vous pourrez admirer à volonté ce dernier enclos en partie conservé. En effet un berger des années 1970 a reconstruit les murs effondrés pour permettre un meilleur usage des lieux pour trier les moutons. C’est ici en 1993 que furent découverts, un peu par hasard, les 1ers silex taillés. Sortir du vallon par le col de Darne pour une vue magnifique sur la vallée du Dévoluy et redescendre vers le Festre.

 

En passant au Grand Clos admirez la cabane pastorale nouvelle génération, construite en 2005, véritable petit chalet, confort assuré pour les gardiens de nos montagnes.
L’étude ne nous dit pas si les éleveurs Dévoluards descendent de ces bergers nomades d’où leur passion pour l’élevage ovin (plus de 20 000 têtes dans le canton).
Arrivé au Festre,  le must consiste à déguster l’agneau du pays à la maison du Festre avant revenir à la civilisation.

 

En savoir plus : « Archéologie et Pastoralisme d’altitude » (Vercors, Dévoluy et Haut Buech) – Alexandre Morin et Régis Picavet

Chambres d’hôtes de Mme Danièle Serres

Crédit photos : Mme Serres, la propriétaire

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

45 queries. 0,308 seconds