Le Dahu : légende ou réalité ?

Selon les chanceux ayant aperçu le dahu, se serait, parait-il l’hybride d’un bouquetin et d’un chamois. Le Dahu est un animal imaginaire, aussi mystérieux que le Yéti ou le monstre du Loch Ness.

Le Dahu, dans les Pyrénées ou ailleurs

« Les pays qui n’auront plus de légendes seront condamnés à mourir de froid » – Patrice de la Tour du Pin

Nombreux sont ceux qui ont entendu parler du dahu, peu ont eu la chance de l’observer. Pourtant, cet animal vit un peu partout en France; ainsi en Languedoc le nomme-t-on « tamarou », ou « darou » dans les Vosges. On le retrouve également en Afrique du nord et même aux Etats-Unis sous le nom de « hodag ».

Le « look » du dahu varie selon les régions. Tantôt il prend l’aspect d’un lapin avec une grande queue touffue, tantôt celui d’un chamois avec une queue de vache. Mais tous conservent la même particularité étonnante : celle d’avoir les pattes plus courtes d’un côté que de l’autre, ce qui leur permet de se déplacer sur les pentes très raides des montagnes.
Malheureusement, il y a peu de témoignages et de documents à propos du dahu. Ainsi fait-il partie de ces animaux mystérieux, sources de nombreuses polémiques. Mais rappelons-nous ces explorateurs du début du siècle, raillés par leurs contemporains lorsqu’ils rapportaient avoir observé une sorte de petite girafe au pelage rayé. Qui mettrait aujourd’hui en doute l’existence de l’okapi ?

C’est quoi la chasse au dahu ?

En fait, cette légende serait racontée par les montagnards pour se jouer de la naïveté des invités novices. Après un repas bien arrosé, ils proposent à leurs convives de partir chasser le dahu. Alors, tout ce petit monde part pour surprendre le fameux animal ! Dans la précipitation, le dahu se retourne, se déséquilibre et dévale la pente. Le « novice » attend paisiblement en bas et n’a plus qu’à le ramasser lorsqu’il tombe en bas du versant. Mais, après avoir trop attendu à son goût, ce dernier se retrouve seul, dans le noir, et dans un environnement qu’il connait très mal et doit alors rentrer très penaud au bercail !

Un « dahutologue » réputé a reproduit avec fidélité les moindres détails et des plus croustillants de ce quadrupède. Il possède une queue de vache et les oreilles des chiens Saint-Bernard. Cet animal à la fois discret et rusé reste tout aussi énigmatique que le yéti ou la bête de Gévaudan. Le Dahu ne provoque certainement pas la psychose identique à celle du loup ! Il incite l’homme à l’observation, à la patience. Ceux qui l’ont déjà aperçu le disent sans détours : « il était là comme un mirage et a disparu soudainement ! » Avec l’évolution des villes et des communes rurales dans ce métissage urbanistique, le dahu a toujours su trouver des solutions d’adaptation pour ne pas brusquer les mentalités. Chaque citoyen a sa propre version sur l’histoire, les viviers et cachettes du Dahu. Avec la problématique de l’extinction de son espèce, randonneurs et chasseurs n’en finissent pas de le guetter. Il a bénéficié d’une adaptation aux fortes pentes, au milieu naturel, d’une dissymétrie dans la longueur des pattes. De sources officielles, le dahu fait le tour d’une montagne sans plier les genoux sur la partie la plus élevée de la pente. Il ne peut se retourner car les pattes les plus courtes se retrouveraient dans le vide et déclencheraient la chute. Il est également difficile aux membres de deux espèces de dahus, de se reproduire sans risquer le même inconvénient !

Alors, mythe ou réalité, le mystère reste entier… Aussi, lorsque vous serez en montagne, ouvrez l’oeil et le bon, on se sait jamais !

En savoir plus :

Les animaux mythiques

 


5 Responses to Le Dahu : légende ou réalité ?

    • Gîtes de France dit :

      Bonjour Jean-Pierre,
      Grâce à vous, on va connaître encore mieux le Dahu !
      N’hésitez pas à me recontacter pour d’autres thèmes… et merci pour votre participation !
      Amicalement
      Dominique

  1. piracetam dit :

    Votre article sur le dahu (Le Monde du 1er avril) est bien documenté en général, mais omet de mentionner les travaux de mon arrière-grand-père, qui en avait fait un élevage en Savoie, et, inspiré par les travaux de Mendel, favorisé des accouplements entre les deux variétés grâce à un fossé en Y de son invention.

  2. Celine 2010 handbags imposing room or space that i…

    I really appreciate your help, it is very useful for me,you will get good grades!…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

48 queries. 0,488 seconds