La Manoir Ste-Victoire à Bayeux (Calvados)

Par Jean-Pierre et Victoire Aïtaoudia, propriétaires de chambres d’hôtes à Bayeux (Calvados)

Depuis de nombreuses années mon mari voulait changer de vie pour pouvoir enfin élever notre dernière fille née en 1999. Cuisiniste de métier, il n’avait pas vu grandir ses deux premiers enfants; il ne voulait pas recommencer cette erreur. Notre fille nous apportait une telle joie ! Nous avions neuf enfants à nous deux.

Manoir Ste Victoire à Bayeux (Calvados)

 

Toute l’histoire commence le 7 juillet 2007, date de l’acquisition de notre maison dont la future partie réservée aux hôtes était dans un piteux état. Il ne restait que les planchers et les quatre murs. Lorsque vous étiez au dernier étage, vous pouviez voir le sol du rez-de-chaussée ! Plus d’un an a été nécessaire pour réaliser les travaux et heureusement que mon mari surveillait le chantier. Les planchers et les sols en pierre ont été  démontés, retaillés, poncés à Paris puis reposés à l’identique. Les murs ont été recouverts d’un enduit chaux-plâtre teinté dans la masse.

Nous avons gardé les vieilles portes anciennes et nous en avons fait refaire d’autres sur le même modèle. La vieille cour du rez-de-chaussée a été remplacée par une belle cuisine et une salle de bains. Quand cela s’avérait possible, nous gardions les murs en pierre d’origine. Pour conserver le style, les boiseries et les poutres ont été sauvées. Je tiens à vous indiquer qu’il s’agissait d’un choix de notre part de vouloir conserver ce qui était possible de l’être. Comme nous voulions changer de vie, il fallait que ce soit pour quelque chose de beau, et surtout apprécier pour nos futurs hôtes. D’ailleurs sur place, un album photos est à la disposition de toutes et tous afin que chacun puisse se rendre compte de l’étendue des travaux de rénovation.

Enfin, nos efforts ont été récompensés, et nous avons eu le plaisir d’accueillir nos premiers hôtes en mai 2011. Une occasion unique de rencontrer des personnes de pays différents ! Et quel bonheur de pouvoir profiter de notre enfant et de notre maison sans être obligés de s’absenter toute la journée.

Nous avons attachés tout particulièrement de l’importance au confort et à la décoration. Chaque chambre est différente, dédiée à un peintre dont nous avons accroché des lithographies. Nous avons même osé les poutres noires dans la chambre Cocteau et les poutres roses dans la chambre Toffoli. Chaque lit est en 160 et dispose d’un sur-matelas qui assure grande qualité de couchage. Petite anecdote, nous avons apprécié nous-même ce sur-matelas au Mexique, pays où habite notre fils !

Les meubles et bibelots ont été chinés un peu partout, nous sommes allés près de la Pointe de la Hague pour chercher de vieux fauteuils que nous avons fait tapisser. Les lampes de chevet ont été confectionnées à partir d’objets anciens. Nous avons passé de nombreux dimanches à poncer et décaper des vieilles suspensions en bronze mais nous étions heureux de cette nouvelle activité.

Il fallait donner un nom à notre maison, alors nous avons fait appel à une historienne de Bayeux mais malheureusement aucun nom n’a pu lui être retrouvé. Nous l’avons donc appelée  « Manoir de Sainte-Victoire », prénom de notre dernière fille, ainsi nommée en souvenir de la Montagne Ste-Victoire située près d’Aix en Provence.

Depuis 2 ans, nous recevons nos hôtes dans cette demeure dont ils apprécient l’authenticité et l’ancienneté. Pour être plus dans l’ambiance de l’époque, nous les convions à monter en haut de la tour dans la petite pièce du guetteur où ils pourront prendre de magnifiques photos de la cathédrale.

Centre poétique de Bayeux

Ah, j’ai juste oublié de vous dire que le manoir date des XVe et XVIIe siècle, et que sa situation au coeur du quartier historique de Bayeux, vous permettra de découvrir en vous baladant toute sa riche l’histoire. Il est très agréable de se balader dans ses rues, de s’attarder sur les bords de sa rivière, de déambuler sur le pont St-Jean en observant la roue à aube qui tourne lentement. Le samedi, vous pourrez vous rendre dans un marché de produits fermiers, sur lequel vous pourrez surprendre des conversations sur la fabrication de la Teurgoule ou sur l’origine de la crème fraîche qui y est vendue.

Voilà, nous avons changé totalement de vie. C’est un travail très prenant (parfois nous nous levons à 5h du matin pour faire cuire le pain et les viennoiseries), mais sachez que nous ne regrettons absolument pas notre choix, et c’est avec un réel plaisir que nous vous accueillerons.

Les chambres de Victoire et Jean-Pierre

En savoir plus :

Découverte de Bayeux

Confrérie de la teurgoule

Crédit photos : Jean-Pierre et Victoire, les propriétaires

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

48 queries. 0,305 seconds