Grabels, les légendes du Gers

Par Martine et Jean-Marie Lebrun,  propriétaires d’un gîte et de 4 chambres d’hôtes à Grabels (Hérault) 

l’Hérault est le paradis de la randonnée : lumière, temps sec, chemins balisés, villages dispersés avec un ravitaillement toujours facile, nombreux hébergements et paysages inattendus où la légende demeure encore ce jour !

Le pont du Diable

En bordure de garrigue, au calme, La Soucarède est située sur la voie d’Arles et du Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle. Une étape entre Montpellier et Saint-Guilhem-le-Désert : 26 km que vous pouvez faire en une ou deux fois. La Soucarède est idéale pour de belles balades et pour ensuite vous reposer au bord de la piscine, vous reconstituerrzvec le repas « spécial pèlerin », ou encore partager notre table gourmande avec les hôtes de passage.

En quittant La Soucarède vous montez sur le plateau  d’où vous apercevez la mer, vous descendez dans un vallon qui abrite plusieurs élevages de chevaux, vous traversez la garrigue avec au loin le plateau du Larzac. Après Aniane, vous cheminez à travers  les vignes, traversez le Pont du Diable pour pénétrer dans les gorges de l’Hérault et rejoindre Saint-Guilhem…

Voici l’histoire vraie, parait-il, de la source de l’Avy, ainsi que celle du magnifique pont du Diable… Alors, éteignez les lumières, n’écoutez que le silence alentour, et lisez ces quelques lignes d’une toute petite voix… Histoire de ne pas réveiller Lucifer !

Grabels et sa source dans l'HéraultGrabels et sa source

La source de l’Avy, nommée également le Dragas (le dragon) ou le « gouffre du Dragon », est un endroit mythique pour les Grabellois depuis des siècles. Une légende datant de la nuit des temps raconte que le Dragas est l’antre d’un énorme dragon qui sort la nuit pour enlever et dévorer les petits enfants désobéissants… Attention les gosses !

Il paraît que l’on peut facilement entendre le Dragon gronder en période de fortes eaux. Une vieille rumeur Grabelloise raconte aussi qu’en vous approchant par la rive droite de la source, avec une petite touche d’imagination, vous pourrez remarquer que les rochers, érodés par le temps, ont dessiné une forme évocatrice… C’est pourquoi vous pourrez encore croiser des « anciens du village » qui appellent cette source « fesses-madame »… à vous d’en juger !
La source est située au centre d’un domaine d’une dizaine d’hectares. Pendant près d’un demi-siècle, le site a été laissé pratiquement à l’abandon. Depuis une dizaine d’années, la municipalité a réhabilité et aménagé l’ensemble du domaine qui est devenue un parc communal. Le parc autour de la source de l’Avy et le long de la Mosson est un lieu de promenade très agréable

Nous tenons à votre disposition une photo et une fiche d’information sur ce lieu avec des repères historiques depuis l’époque paléolithique jusqu’à aujourd’hui.

Le pont du Diable

« Il y a fort, fort, longtemps, les habitants de Saint-Guilhem souffraient d’un terrible isolement. La rivière Hérault ne pouvait être traversée car fort agitée, elle était ! Aussi, il leur fallait se risquer à de périlleuses et longues expéditions dans les forêts et les montagnes pour rencontrer leurs semblables.  Un jour, l’un des habitants en eut assez de faire tant de lieues pour contourner le torrent. Il jura qu’il ferait tout ce qui était possible pour éviter ce détour, d’une voix forte et mécontente. Comme souvent, Lucifer est toujours aux aguets, il sait entendre les personnes mécontentes. C’est  donc déguisé,qu’ il s’approcha doucement de notre homme et avec une voix mielleuse lui dit :

 « Que de détours pour faire votre marché»

 « Ho oui,  je ferais n’importe quoi pour éviter à mes pauvres pieds cette torture. » cria notre homme plein de rage.

 « J’ai peut être la solution » ricana Belzébuth

 « Et… Que veux-tu en échange étranger ? »

 « Mais, comme toujours …  ton âme ! » souffla le diable

«Oh là, pas si vite… Celle de ma belle mère ne ferait-elle pas l’affaire ? » se gaussa notre homme.

« Mais une âme de femme est tout aussi bien… sinon mieux » murmura le Diable.

« Très bien je vous l’apporterai  demain, mais à la condition que le pont soit beau, large, élégant et terminé dans 24 heures » L’homme  pensait être plus malin que le Malin lui-même !

« Bien, à demain petit homme…  La première personne traversant le pont sera à moi pour… »  Il n’eut pas le temps de terminer sa phrase tant il fut pressé de repartir aux enfers chercher de quoi bâtir cet édifice au plus vite.

Alors, le pont  à l’incroyable architecture fut construit en une nuit. Mais au matin, personne ne se bousculait pour le traverser.

Notre homme avait eu une idée dans la nuit. Plutôt que de sacrifier sa belle-mère, (enfin une légende avec une jolie morale, ne pensez- vous mesdames !), il fit traverser le pont à un chat. La  pauvre bête fut ainsi sacrifiée à la communauté.

 Satan fut très en colère. Il hurla de rage et gesticula tellement qu’il tomba  dans la rivière, au milieu d’un tourbillon. Le curé de St-Guilhem eut alors tôt fait d’y jeter un peu d’eau bénite, et depuis, Lucifer tente vainement de sortir de là. Mais les passants sont rares sur cet antique ouvrage, car tous savent qu’un jour ou l’autre,  le Diable pourrait bien remonter à la surface pour réclamer le paiement de son œuvre.

Ceci est la VRAIE histoire du pont du Diable, enfin c’est du moins ce que l’on raconte le soir, à la veillée.

Cependant, il ne faut pas confondre mythe et légende. Une légende tient de fait réels ; une histoire est racontée puis est transmise par orale d’où les modifications. En revanche le mythe n’est pas associé à quelque chose de concret, tout n’est qu’imagination…

Visitez ici les chambres d’hôtes de la Soucarède

Visitez ici le gîte de la Soucarède

En savoir plus :

Randonnées Hérault

Grabels et sa source

 

 

2 Responses to Grabels, les légendes du Gers

  1. Quel plaisir de lire le mot « Grabels » et de voir ressurgir tant de souvenirs à l’évocation de la source. Petite, j’habitais l’avenue du Père Soulas (Montpellier), au-delà de notre lotissement tout récemment sorti de terre, ce n’était que terrains vagues et vignes (depuis, tout a « bien » changé !). Une fois par semaine, nous embarquions les bouteilles d’eau vides dans la voiture et partions à Grabels faire le plein à la fameuse source.

  2. crisis loan dit :

    crisis loan…

    Thanks for what you have. This is the most effective publish I’ve study…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

48 queries. 0,294 seconds