Édito – La randonnée pour les personnes handicapées

Par Dominique Boileau (SAS Gîtes de France) • 

On peut être handicapé et avoir envie de sauter en parapente, faire un parcours d’accro-branches, s’initier au canoë kayak, grimper sur un quad ou aller se faire une scène au Festival d’Avignon. Alors il est temps de rendre la France accessible à tout et à tous !

Balade sur la plage en fauteuil

Une activité sportive ne peut-être que bénéfique pour les personnes souffrant d’un handicap, qu’il soit physique ou mental, les bienfaits du sport sont particulièrement importants. Sur le plan psychologique, le fait de côtoyer des personnes valides, c’est le  maintien des relations sociales, le retour de la confiance en soi, le gain d’une certaine autonomie et surtout les rencontres…

Aussi, sachez que vous pouvez faire de l’exercice, mais pas n’importe lequel, il doit être compatible avec votre handicap. La pratique d’un sport est certes nécessaire pour rester en forme, mais elle l’est d’autant plus pour la personne handicapée car elle lui permet de réveiller certaines fonctions dont elle ne se sert plus. Grâce au sport, vous pourrez donc développer vos qualités physiques de base comme la vitesse, l’adresse, la résistance et la précision et reprendre contact avec le monde qui vous entoure, tout ça bien sûr dans la bonne humeur !

Se remettre en forme en groupe est un véritable facteur d’intégration sociale pour chacun d’entre vous. L’échange personnel est aussi très important dans la vie de tous les jours, et cela ouvrira forcément la barrière qui s’installe parfois entre la personne handicapée et le monde des valides. Cet entrainement décontracté durant vos vacances vous « boostera » un maximum pour le reste de l’année.

D’astucieux inventeurs ont mis au point des véhicules spécialement étudiés pour que chaque personne handicapée puisse partir en randonnée avec les autres membres de la famille ou avec les amis. Plus personne n’est pénalisé, et peut ainsi profiter d’une super balade… C’est sympa !

Des régions engagées dans l’intégration des personnes handicapées, ont concilié avec Tourisme et Handicap, l’accès et la découverte des sites jusqu’à peu inaccessibles. Quelques propositions de visites au fil de votre lecture, prenez la route !

Les vacances à 100% peuvent devenir possibles, il suffit juste de se trouver au bon endroit au bon moment. De nombreux gîtes sont adaptés au handicap, ils vous permettront de séjourner au mieux et de participer à certaines activités.

 

Que les valides favorisent vos envies, votre détermination et votre courage !

Tous ensembles sur le même bateau, oublions enfin le rivage !

5 Responses to Édito – La randonnée pour les personnes handicapées

  1. Tracy Fischer dit :

    Une orientation professionnelle peut être accordée à toute personne handicapée de plus de 16 ans, en fonction du projet de vie de la personne, de ses capacités et de ses besoins.

  2. L’ADAPPH (Association pour le Développement de l’Accompagnement à la Parentalité des Personnes Handicapées) rassemble à la fois des parents et des professionnels de santé et a pour principal objectif de développer l’accompagnement à la parentalité des personnes handicapées physiques et sensorielles. Un accueil téléphonique (le lundi, mardi, jeudi et vendredi, de 9 heures à 11 heures et de 14 à 16 heures : 04 76 22 86 89) est prévu pour les couples qui souhaitent des renseignements et on trouve sur le site internet de l’association ( http://www.adapph.org ) un recensement précis des initiatives locales développées dans le domaine de la parentalité des personnes handicapées, dans chaque région de France. A terme, l’ADAPPH espère encourager la mise en place d’autres initiatives régionales en s’inspirant de celles déjà existantes.

  3. LE BESOIN DE SECURITE Le besoin de sécurité est lié quand à lui à une peur face à des événements qui ne sont pas toujours bien compris ou perçus. Nous avons aussi besoin de sécurité mais nous avons nous la possibilité de nous accrocher à des certitudes que nous avons expérimentées. La personne handicapée généralement ne peut se raccrocher qu’à des certitudes que son entourage va lui donner, il lui faut beaucoup de temps pour les intégrer comme ses propres certitudes. Par rapport à ce besoin de sécurité, il est important que nous soyons stables dans nos attitudes avec les personnes handicapées, nous devons avoir conscience qu’un bonjour dit de manière moins chaleureuse un matin peut éveiller une insécurité qui est synonyme d’une peur de ne plus être importante pour la personne.

  4. Une orientation professionnelle peut être accordée à toute personne handicapée de plus de 16 ans, en fonction du projet de vie de la personne, de ses capacités et de ses besoins.

  5. Adele Roach dit :

    Résumé : La Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité (Halde) a donné raison à une personne handicapée à laquelle un établissement public de santé avait opposé un refus d’embauche. Par L’AFP pour Handicap.fr le 25-09-2009 Lire les réactions et réagissez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

48 queries. 0,358 seconds