De A à Z, 26 façons d’aimer la raquette à neige

Traces de raquettes dans la neige vierge

Traces de raquettes dans la neige vierge

Arva
Appareil de recherche de victimes d’avalanche. Equipement indispensable si vous pratiquez sans guide*. Egalement indispensable : apprendre à l’utiliser, et compléter l’équipement d’une sonde et d’une pelle à neige.

Bataille
Canada, 1758 : une première. Des éclaireurs indiens chaussés de raquettes s’opposent aux troupes britanniques (qui n’en ont pas) au sud du Saint-Laurent. C’est la fameuse « bataille des raquettes », un épisode important de la Guerre de sept ans. Avantage aux Français.

Compétitions
Se déroulent tout l’hiver dans les stations de montagne. L’occasion d’admirer des mutants capables d’avaler 12 km et 800 mètres de dénivelée positive en 1h10 (au hasard, c’est le temps du vainqueur de la Jarienne des Cimes, en Maurienne)… voire de vous y confronter si vous êtes vous-mêmes aspirant mutant.

Débuter
Qui sait marcher peut « raquetter ». Mais la montagne hivernale, aussi belle soit-elle, comporte des pièges. Conseil n°1 : commencer par arpenter les pistes balisées : jolies découvertes en perspective. Conseil n°2 : pour s’aventurer hors des pistes, s’adresser à un professionnel.

Etymologie
Le mot raquette vient de l’arabe raha ou du latin médiéval resceta : paume, plat de la main. Le rapport avec la neige ? Le « jeu de paume », ancêtre des sports de raquette (eh oui, il ne se pratiquait pas à main nue) était à la mode au XVIe siècle, lorsque les premières raquettes à neige ont été observées et adoptées par les trappeurs français au Canada. Dotées d’un manche destiné à les maintenir dans l’axe de la marche, elles rappelaient la forme d’une raquette de jeu de paume. En anglais on dit « snowshoes », chaussures à neige.

Frêne
Les raquettes originelles des tribus indiennes d’Amérique du Nord étaient le plus souvent faites d’un seul arceau de frêne, à l’intérieur duquel étaient tendues des lanières de cuir de caribou, d’ours ou de cheval. On trouve encore quelques exemplaires de ces raquettes traditionnelles sur les murs des chalets, très décoratif.

Guide
Les guides de haute montagne et les accompagnateurs en montagne seront votre meilleure garantie pour découvrir l’activité en toute sécurité. Mais la sécurité n’est pas tout : ces professionnels sont par définition des passionnés, qui font partager leur amour de la montagne hivernale: tracer dans la neige fraîche, contempler des paysages extraordinaires, approcher la faune en silence, apprécier le calme et la volupté d’une forêt de mélèzes endormie sous la neige. Contempler.

Hiver
Ingrédient indispensable (de même que la neige) à la pratique de la randonnée en raquettes. Conséquence : les conditions (météo, risque d’avalanche) sont à surveiller attentivement, surtout si vous pratiquez hors des pistes balisées, et sans un guide* ou un professionnel pour vous accompagner.

Indiens
On trouve des traces de raquettes à neige en Europe centrale (Arménie), mais c’est en Amérique du nord, où elles seraient arrivées via la Sibérie et le détroit de Béring, que les raquettes ont connu un immense développement. Toutes les tribus amérindiennes vivant dans des zones aux hivers neigeux possédaient leur propre modèle.

Jumelles
En raquettes, vous aurez l’occasion croiser les traces de bouquetins, chamois, tetras lyre, cerfs, biches… Mais l’hiver est rude pour la faune sauvage, et votre premier souci sera de ne pas déranger ces animaux soumis à rude épreuve. Une paire de bonnes jumelles permettra de les observer de loin. Vous pourrez peut-être surprendre ceux qui ont revêtu leur parure blanche : hermines, lièvres variables, lagopèdes, etc.

Kilomètre
Quelle est la longueur d’une randonnée ? De 1 à… 160 kilomètres ! La course la plus longue est en effet l’Iditashoe, en Alaska : 100 miles, soit 160 km (voir compétition* et mutants). La dénivelée est un ingrédient très important à prendre en compte : au-delà de 300 mètres de montée par heure, ça devient sportif.

Location
On peut louer des raquettes dans toutes les stations de ski. Une bonne façon de vous initier à la pratique et de tester le matériel qui vous conviendra le mieux.

Mafia
Rien à voir. Un raqueteur est un adepte de la raquette à neige (mais on dit plutôt « raquettiste » pour éviter la confusion).

Ne pas…
La Fédération française de randonnée a conçu un « code de bonne conduite du raquettiste » qui décrit les bonnes pratiques et celles à éviter : « ne pas progresser dans les zones sensibles au risque de perturber la faune ; ne pas randonner avec un chien, au risque de déranger la faune sauvage ; progresser de façon groupée, avec des traces proches les unes des autres ; se renseigner sur le parcours, consulter les guides de montagne ; avoir un équipement adapté aux conditions et à l’expérience du raquettiste ».

Otzi
Quelle est cette armature que portait dans son dos « l’homme des glaces » ? Des raquettes, pense l’archéologue anglaise Jacqui Wood, qui en déduit qu’elle auraient existé en Europe dès l’âge du cuivre, quelque 5000 ans avant notre ère.

Pistes
Un nombre croissant de stations de ski offrent aux amateurs de raquette des pistes et sentiers balisés.

Québec
Berceau, dès le XIXe siècle, de la raquette de loisir (avec sirop d’érable). Mais de nombreux massifs français vous ouvrent aujourd’hui des espaces presque aussi infinis que ceux de la Belle province.

Ruisseling
Activité de découverte de la montagne, donc « cousine » de la raquette, consistant à remonter en crampons des ruisseaux gelés de faible pente – mais attention, les raquettes modernes ont beau être équipées de crampons, leur usage n’est pas adapté à cette pratique. Elles sont inefficaces et même néfaste dès que la neige devient dure et le terrain raide.

Succès
La raquette a neige connaît un succès croissant en France depuis les années 90. Elle est devenue la deuxième activité hivernale de loisir après les sports de glisse.

Taille
Il existe plusieurs tailles de raquettes, à choisir en fonction de votre poids. Vous pouvez croire les mathématiques (compter 14,5 cm2 par kilo) ou, plus simplement, écouter le vendeur de votre magasin de sport.

Utile
Sont utiles (entre autres) : les bâtons de ski, les guêtres et les services locaux de Météo-France : 0899 7102 + le numéro du département.

Vêtements
Doivent être chauds et respirants. Plus il fait froid, plus il faut multiplier les couches. Privilégier le Gore-Tex et les fibres techniques. Sinon ? Gants, bonnet, lunettes de soleil, ça va de soi. Et bas de soie si vous êtes frileux.

Week-end
Très utile* à la pratique de la raquette.

XXL
1m50 : la raquette de chasse des Indiens Cris, relevée à l’avant, est restée la plus longue raquette jamais vue. Ca vous rappelle le ski ?

Youtube
Quelques liens pour apprendre à manier vos raquettes… et pourquoi pas (pour les castors juniors), à les fabriquer…

Zone à risque
La raquette, activité hivernale, se pratique dans des zones où le risque d’avalanche est rarement absent. Les abords des crêtes, où se forment des plaques à vent, sont les plus exposés, de même que les grandes pentes dépourvues de végétation. Mais seuls les professionnels sauront vous guider en sécurité hors des pistes balisées.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

48 queries. 0,562 seconds