« Rando gadoue »

Par Nicole, Paul et Agathe, propriétaires d’un gîte à Marcillat-en-Combraille (Allier)

Ce que nous aimons dans la randonnée c’est la :  RENCONTRE …  avec les animaux, les parfums, les couleurs, les chants, les saveurs, la sérénité et aussi les aléas qui nous arrachent à l’artifice tant flatteur de notre modernité. Pour nous, randonner, c’est vivre l’essentiel au plus prêt.

Balade près d'un torrent dans l'Allier

Nous pourrions disserter indéfiniment sur les biches qui s’abreuvent dans la Tartasse, les sangliers qui fouinent les maïs, les buses qui survolent la vallée … sur les vestiges du passé et aussi sur les 13 circuits thématiques réalisés autour de Marcillat-en-Combraille, mais nous vous proposons une petite anecdote joyeuse qui à animé plusieurs soirées familiales et amicales.

Nicole et moi étions au gite des Osiers pour remettre un peu d’ordre dans le jardin avec notre petite fille Agathe. La tâche terminée, nous avons décidé de faire une « balade tranquille » sur le circuit des Tartasses pour profiter du rayon de soleil des derniers jours d’un automne doux et un peu humide.

M. Coq et Mme Poule à Marcillac-en-CombraillesNous marchions bon train, le cœur léger et insouciant dans le petit chemin qui mène à la rivière lorsque nous buttons sur magistral nid de poule au milieu de notre voie. Dans un élan de galanterie je prends l’initiative de prendre pied dans le petit talus de droite et de permettre un franchissement sans éclaboussure à mes « nanas ». A peine en piste avec Agathe dans les bras, sans aucun signe de faiblesse, je me retrouve assis au milieu du nid de boue, un vrai bain de jouvence ; La petite hurle de peur et de surprise et Nicole ne peut pas retenir un fou rire.

Ma bravoure me perdra !

Face à cette situation, la force féminine se manifeste pour m’aider à m’extraire de ce mauvais pas. Coup de théâtre nous nous retrouvons 2 assis dans le fameux nid devenu un peu étroit, au beau milieu du chemin sous les yeux tout rouge d’Agathe et aussi sous le nez d’une dizaine de vaches venues admirer le numéro, tête posée sur la haie. Difficile de savoir ce que ces braves ruminants ont pensé … sans doute qu’on avait les deux pieds dans le même sabot !

Troupeau de vaches dans l'Allier

Le ridicule ne tue pas c’est bien connu (il déconsidère)…. Mais heureusement aucun œil, pas même celui de Caïn, pour nous voir.

Nous reprenons tant bien que mal le chemin tels des souillons heureux. Arrivés sur la route, 2 voitures nous doublent en klaxonnant, le chien de Michel n’aboie même pas, il est stupéfait. Nous retrouvons le gîte et la voiture dans laquelle, il est hors de question de s’asseoir en l’état. La seule solution : se déshabiller (au moins le pantalon).

Nous rentrons à la maison en petite tenue, avec à notre arrivée les enfants béats et ne sachant que dire. La fin de la journée a été animée et nous en avons conclu que les enfants ne sont pas les seuls à aimer la boue. Pour une fois, nous avons fait une balade peu ordinaire et pourtant si simple. Je vous souhaite à tous autant de bonheur au cours de vos expéditions pédestres futures.

 

PS : On ne peut pas garantir la gadoue toute l’année…, merci de votre compréhension !

Visitez ici le gîte de M.et Mme Contamine

En savoir plus :

Marcillac-en-Combraille

Randonnées autour de Marcillac-en-Combraillle

Crédit photos : M. Contamine, le propriétaire – ©Alain Janssoone

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

48 queries. 0,289 seconds